Rechercher dans ce blog

mardi 29 septembre 2020

Chroniques d'un autre monde: L'intégrale de Elodie Morgen


  • Nombre de pages de l'édition imprimée  : 320 pages
  • Éditeur : L'Alsacienne Indépendante 
  • Date de parution : 10 février 2020


La belle planète de Lamadia est sur le point de voir resurgir les cauchemars du passé : une horde de démons assoiffés d'âmes l'envahit une nouvelle fois.
Les habitants du monde pur réussiront-ils à repousser ces créatures comme ce fut le cas jadis ?
Une évidence se dessine déjà, l'apocalypse menace Lamadia...

Mon premier service presse de l’alsacienne indépendante et je craque sur cette couverture enfantine.

Dès les premières pages, nous sommes plongés dans une histoire fantastique, plein de magie. On nous parle de la guerre menaçante et de cette apparente accalmie. Et oui, apparente, car la guerre est là, pas loin. Les démons réclament vengeance et ont faim d'âmes!!!!!

Comme tout classique jeunesse qui se respecte, notre héro est un adolescent âgé 14 ans, mais aussi  un paysan gringalet prénommé Sutho.

Bon avec mes 42 ans, j’ai un peu de mal à me projeter.

Son rêve : devenir un guerrier protecteur de Lamadia. Il va être entendu et des secrets vont être révélés.

Le livre est en 8 parties, de l’initiation en passant par la partie en eaux troubles, ou on parle du destin de notre héro. On y découvre aussi c’est compagnons de route. Je suis fascinée par Laurelen et d‘ailleurs je suis pas la seule. Les ados et les hormones,😋😋! sans oublier au cœur du brasier

Mais qui est le méchant Andonis ? Que cache-t-il ? que veut-il ?

Malgré un monde fantastique et un livre très jeunesse , j’ai aimé suivre les aventures de notre petit groupe. Tout est parfait, de l’univers aux descriptions en passant par l’écriture. La lecture est fluide, agrémenter de voyage, et de jolis paysages (enfin pour le fantastique), on ne voit pas le temps passé dans cette univers quelque peu cahotique!

On y retrouve les thèmes classiques : l’amitié, la pureté, les quêtes. Nos personnages murissent tout au long de l’histoire, enfin presque tous. Certains se font aimer des les premieres lignes mais alors il y a certain ou certaine qui mériterait des claques.

Un bon fantasy pour un public qui aime les combats et autre.

✨Sandrine✨




Lien d'achat amazon :https://amzn.to/3n1G5Ay

ou 

https://alsacienne-independante.com/produit/chroniques-dun-autre-monde-lintegrale-de-elodie-morgen/

jeudi 24 septembre 2020

La Réserve de Claytone Carpe


 

  • Éditeur : Auto-édition 
  • Date de parution : 2 février 2020
  • Nombre de pages de l'édition imprimée  : 422 pages

Deux créatures incompatibles – l’un vampire, l’autre humaine – se retrouvent à coexister suite à un instant d’égarement : le prédateur épargne sa proie.

Maéva embrasse alors un monde tout droit sorti des contes (pas vraiment roses) et James découvre qu’il n’est pas forcément déplaisant d’être autre chose qu’un individualiste méprisant.

Les circonstances mèneront nos héros à fuir en catastrophe une dangereuse firme. Ils seront obligés – pour sauver leurs vies – de faire des choix hasardeux aux répercussions macabres, mais qui leur permettront de découvrir qui ils sont vraiment.


Je remercie Claytone Carpe pour m’avoir laissé enter dans son univers que j’ai littéralement dévoré.

Un monde surnaturel avec les bases classiques de l’urban fantasy, avec de l’originalité. Tout ce que j’aime.

Ne vous fier pas à la longueur, les 465 pages de l’auteur filent sans s’en rendre compte. 465 pages de sexe, d’action, ben oui il en faut, de magie et de sang (on parle de vampire quand même).

Le seul hic, la narration à la troisième personne avec laquelle j’ai toujours un peu de mal.

Maëva est une jeune fille un peu naïve. Sa rencontre avec James va la plonger dans un univers torride mais plein de noirceur aussi.

James est un vieux vampire avec tous les défauts qui vont avec lol ! Arrogant, vicieux, tyrannique et dominateur. Mais de  chasseur il va devenir la proie. La proie de l’amour. Faut dire que la jeune fille craque facilement.

Les personnages secondaires ont aussi de quoi plaire : entre la sorcière sarcastique, le frère antihumain et mon chouchou Ethan. 

En conclusion, l’histoire s’enchaine bien, il y a pas de temps mort. On comprend tout au moment opportun. Il y a de l’action et beaucoup de sexe. Mais tout se lit très facilement. L'écriture est agréable, fluide. On se laisse très facilement transporter dans cet univers assez particulier.

🐱‍🐉Sandrine🐱‍🐉


Lien d'achat amazon : https://amzn.to/3crDHOs

L'héritage des sorciers de solene Dumas


 

  • Nombre de pages de l'édition imprimée  : 236 pages
  • Éditeur : Editions Ethen 
  • Date de parution : 2 septembre 2020


Surtout pour Eliot, qui n'excelle ni en magie ni dans les cours classiques. La seule matière dans laquelle il assure est le droit des sorciers. Mais cette matière ne l'aide pas à se des brimades ou à se faire repérer par la belle Leonor. Sa vie est monotone, rythmée par l'école et par la mauvaise humeur de son père. Un jour, Eliot surprend la jeune fille dans une ruelle sombre; cachant dans sa poche une montre entièrement remplie d'or. Qu'est-ce donc cette montre ? Pourquoi Eliot sent-il au plus profond de lui qu'elle pourrait être une arme dangereuse, risquant de mettre en péril le monde des sorciers ? Il comprend que son instinct ne l'avait pas trahi quand il doit livrer la montre d'or en échange de son père...


La couverture est très jolie, elle nous implique directement dans l’histoire. On suit Elliot, jeune sorcier mal dans sa peau, qui a la rentrée scolaire se retrouve à devoir contrôler un élément qui n’est pas le siens. Comme tous les ados de cet âge… il y peu confiance en lui, il est renfermé et ne vit pas très bien l’école.

Faut dire que sa situation familiale n’est pas la meilleure. Une mère décédée et un père alcoolique.

Mais voilà, ce jeune sorcier cache un grand pouvoir, donc un grand secret et rien de mieux que le soutient de personnes inattendues pour se révéler. Car Elliot a une mission : devenir le gardien de la Paix entre les sorciers et les non sorciers.

Même si l’histoire est prenante , mon grand âge (42 ans) a eu du mal à s’imprégner totalement de l’histoire. Pourtant l’auteur avec sa plume fluide et agréable arrive a nous communiquer plein de sentiments.

Au-delà des problèmes d’ado récurrents, elle aborde d’autres thèmes plus délicats avec justesse. Malgré quelques lourdeurs, elle arrive à faire murir son héro et à glisser quelques messages pleins d’émotions.

L’ado de la maison a dévoré ce livre sur fond de magie, de complot et d’amour.

Donc au final une bonne lecture pour un plus jeune, qui voudrait découvrir autre chose qu’Harry Potter.

😎Sandrine😎


Lien d'achat amazon : https://amzn.to/3hY16bx

ou

https://leseditions-ethen.webnode.fr/p/lheritage-des-sorciers-de-solene-dumas/

mercredi 23 septembre 2020

M.A.D. Crush de Shana Keers


 

  • Nombre de pages de l'édition imprimée  : 582 pages
  • Éditeur : Shana Keers 
  • Date de Parution : 5 mai 2020


L’arrivée des vacances est une bonne nouvelle pour la plupart des gens, mais pas pour Swann, avocate rigoureuse et véritable bourreau de travail.

Elle doit abandonner ses dossiers en cours et ne plus penser aux audiences à venir pendant trois semaines. Tout ça parce que sa mère, celle qu’elle admire, mais qui est aussi sa patronne, en a décidé ainsi.

Les motifs invoqués ? Éviter le burn-out et profiter de la vie comme n’importe quelle femme de son âge.

Les moyens utilisés ? Prendre des congés ou être cantonnée aux affaires civiles dont elle déteste s’occuper.

Swann est contrariée par cet ultimatum, mais elle compte bien prouver à sa mère qu’elle peut se reposer et, pourquoi pas, s’amuser. Seulement, même une femme organisée comme elle ne peut pas tout prévoir. Ni la surprise que lui réserve son amie Isabella, ni sa rencontre avec Milan, un voisin au regard troublant. C’est un provocateur, grossier et intrusif. Il n’a aucune manière. Il rassemble à lui seul tout ce qu’elle déteste chez un homme. Pourtant, elle ne parvient pas à l’ignorer. Bien au contraire ! Il occupe toutes ses pensées.

Sortir avec lui serait du délire. Serait-ce un coup de folie estival ou peut-être un coup de foudre ? Et s’il s’agissait de tout autre chose ?



Hello la Compagnie, aujourd’hui je vais vous parler d’un roman déjanté, M.A.D. Crush de Shana Keers. Vous voulez rire, alors, c’est par ici.

Tout d’abord, merci pour ce service presse, première fois que je lis cette auteure, eh bien, je vous le dis, je vais aller regarder ses autres titres !!!

 

Parlons un peu de nos personnages. Nous avec Swann, avocate qui ne pense qu’à son boulot. Tellement qu’elle n’a pas pris de vacances depuis plus de deux ans (nan mais sérieusement qui fais ça ??? pas moi hein !!), belle, jeune, brillante, elle a tout pour elle, sauf un compagnon. Elle travaille avec sa mère, qu’elle admire, avocate elle aussi. Avec un chantage assez drôle (sa mère veut refiler à Swann les pires dossiers du cabinet si elle ne prend pas de vacances) Swann est contrainte et forcée (faut le dire) de prendre des vacances, avec sa folle de meilleure amie.

Et là-bas, nous rencontrons Milan, le beau voisin sexy qui n’en perd pas une, il est aussi mystérieux que sans gêne ! mais derrière ses airs de gros dur se cache un homme avec peu de confiance en lui. 

Pourtant, Milan, ce n’est pas vraiment le type d’homme de Swann, mais il y a un truc qui se passe entre eux, un truc qui ne s’explique pas. Grâce à Milan, Swann se décoince un peu et révèle sa folie (dans le bon sens du terme, n’allez pas l’enfermer à l’hp non plus hein !). des fois on a envie de secouer Swann mais bon, la folie de tout se petit monde est tellement drôle à lire, que je les imagine en vrai !

Un bon moment, que dis-je, un super moment de lecture, franchement addictif, y’a pas à dire, on se régale des péripéties de nos personnages, des moments tendres, voir (très) torrides, des moments plus tristes. Le tout est superbement écrit, ça glisse tout seul, tellement, qu’on a pas envie de poser son livre pour aller faire autre chose, on veut connaître la suite de leur aventure ! j’aime avoir les deux points de vue des personnages, ça aide à se mettre encore plus dans la tête de chacun pour avoir leurs ressentis, leurs émotions, on se sent encore plus proche d’eux je trouve.

Comme vous l’aurez compris, un très très bon moment de lecture. L’expression les contraires s’attirent, ça fonctionne tout à fait pour Swann et Milan ! je vous laisse la joie de découvrir leur histoire, vous ne serez pas déçu du voyage !

A bientôt pour de nouvelles aventures livresques.

😘Marion R😘

 

Lien Amazon : https://amzn.to/35XYjNj

Le Chat qui rêvait d'être de le fils de la Lune de Mélanie Baranger


Collection :  jeunesse
ME : Livresque edition
Date de parution : 7 octobre 2020




 Imaginez un chaton, seul, en plein cœur de la forêt. Livré à lui-même au beau milieu de la nuit, il n’a que seule présence et surveillance la Lune, qui éclaire son doux pelage de sa tendre lumière.

Comment ne pas se persuader que l’astre lumineux n’est autre que sa maman ? Et pourquoi disparait-elle au fur et à mesure que les nuits passent ?
Suivez l’aventure haute en couleurs de Nemo, le petit chat intrépide…


Et si je vous racontais une histoire, celle d’un petit chat. Mais pas n’importe lequel, un petit chat aussi blanc que la lune, un petit chat déposé sous un chêne et bercé par les rayons de la lune…

 Ok Sandrine, que veux-tu que l’on fasse de ton chat ? vous adulte, rien, cette histoire est juste pour les enfants. Une histoire de confiance, de bien être et d’amour.

Némo est un petit chat abandonné, recueilli par Camille. Il est aimé, choyé mais chaque nuit Némo a le besoin pressent de regarder par la fenêtre la lune, tout en miaulant maman.

Némo grandie et apprend la vie.

Vous connaissez « chi, le chat » ? et ben voilà la réponse de mon grand de 7 ans et celle de celui de 4 ans a été « viens écouter ton histoire boulette » (boulette c’est notre chat). Une jolie histoire du soir, courte, bien écrite avec des images simples mais très jolies.

Un chat, une vie et voilà deux petits monstres heureux et en plus quand le grand s’amuse à lire l’histoire au petit c’est le bonheur.

 Némo c’est un moment de joie, il joue, il dort, il sort, il est aimé par ses humains. Et puis il y a Pitou, son copain, celui qui sait tout et explique tout.

Les garçons ont été ravis de pouvoir faire un parallèle avec leur boule de poil et de mieux comprendre sa vie.

Un joli texte pour faire de beau rêve au pays de Némo et de la lune. Mais chut, les paupières sont lourdes et de léger ronronnement se font entendre.

bonne nuit les petits

🐈sandrine(❁´◡`❁)





lundi 21 septembre 2020

Le carnaval de Sang-Rire de Anthony Lamacchia


 

  • Nombre de pages de l'édition imprimée  : 203 pages
  • Collection : Horreur
  • auto edité



Sandy et plusieurs de ses amies sont invitées à la première d'un nouveau cirque : le cirque de Sang-Rire, le clown.
Mais à peine fermée la toile du chapiteau, ils découvrent que leur hôte est un être malfaisant, violent et assoiffé de sang qui les entraîne dans un carnaval des plus lugubres.
Commence alors pour Sandy, Judith, Flora, Ted, Léon et tous les autres, une nuit de terreur où chaque attraction est un piège mortel, chaque personnage un monstre capable d'arracher pour s'amuser les doigts d'une jeune fille ou de la dévorer en une bouchée.
Qui parviendra à s’échapper du Carnaval de Sang-Rire vivant ?
Déconseillé aux âmes sensibles.


Avant tout je remercie l’auteur, car ceux qui me connaissent savent que j’ai une peur bleue des clowns (merci Stephen King ) et que je déteste les cirques !

Donc merci Anthony Lamacchia pour avoir renforcée ma phobie. Bon ok, je lirai le résumé la prochaine fois, où pas 😋! j’ai tout de suite craqué pour cette couverture qui fait très enfantine Alors je vous rassure, il n’y a que la couverture. On plonge dans un monde de chair, de sang, d’horreur et de chat.

Les premiers chapitres nous amènent tranquillement vers la suite beaucoup moins sage. Tout commence par une invitation toute classique pour un spectacle de cirque.

Donc voilà le décor se pose peu à peu. Le souci c’est que le spectacle a lieu dans dans l’ancienne partie de la vielle connue pour son histoire plutôt sombre. Donc les voilà tous sous cette tente, car les invités se connaissent plus ou moins. Ai-je précisé que se ne sont que des enfants ou ado ?

Quelques ballons et voilà, l’horreur commence pour eux. Je précise car moi j’ai adoré toute cette hémoglobine.

Les voilà transportés dans une fête foraine aux allures lugubres mais qu’importe le clown leurs a promis du bon temps. Mais le coquin a oublié de préciser pour qui!!!!

De chapitre en chapitre, on s’enfonce un peu plus dans l’horreur, la mort et l’auteur à de l’imagination. De la grande roue au palais des glaces, en passant par vous savez ce jeu ou on attrape des peluches. Tout y passe.

L’écriture est addictive, bien écrite avec assez de détail pour vous faire frémir. N’allez pas croire que l’auteur vous balance des morts juste pour le plaisir. Non, la démarche est plus profonde, les « joueurs » ne sont pas là sans raisons. Chacun aura sa mort à lui, bien personnalisée.

J’ai beaucoup aimé ce coté machiavélique, limite psychopathe de sang rire. L’auteur a sur me tirer de l’autre coté du miroir, avec son univers sombre et malsain. Merci car maintenant il y a certaines attractions que je ne verrais plus pareil…

Juste une question, pourquoi cette fin ???

 En conclusion, une lecture pour un public averti, aimant l’angoissant, les clowns, le meurtre. A lire la lumière allumée !!!

👹sandrine👹


Lien d'achat amazon : 
https://amzn.to/2FGlEZf

jeudi 17 septembre 2020

L'oeil du diable, tome 2 de Gaya Tameron


 

  • Broché : 500 pages
  • Éditeur : Livresque éditions 
  • Date de parution : 6 mai 2020


Seth est désormais en possession de la gemme de l’Œil du diable. Son pouvoir finit par lui troubler l’esprit et l’incite à réunir les autres artefacts existants afin de devenir le roi de tous les territoires obscurs et prendre la place de Miranda qui, quant à elle, est devenue une simple droguée.

Le clan Mackenzie a perdu sa cohésion, suite à la lourde bataille qui l’a opposé aux démons de M. Si Saori s’est découverte une véritable vocation qui la pousse à multiplier les situations dangereuses, Olivia éprouve le besoin de vivre normalement.
C’est dans ce contexte des plus compliqués que Priaz a plus que jamais besoin de ses protectrices. Dans l’ombre, quelqu’un tente d’annihiler toute forme de magie... Parviendra-t-il à ses fins ?


L’œil du diable 2

La fille du diable : Miranda revient de loin. Elle n’aurait pas du s’en prendre seule au clan des sorcières Mackenzie. Maintenant, elle doit reprendre sa vie en main. La fille du diable n’était pas à prendre à la légère, avant , avant la dépendance, la perte de son trône et de ses pourvoirs. Avant quoi !!!! Maintenant c'est Seth, son subalterne, qui a eut la brillante ou désastreuse idée de fusionner avec l’œil du diable, qui est calife à la place du calife. Et comme tous les démons, il est avide de pouvoir. Mais posséder le Thanotem n’est pas une mince affaire : il a soif lui aussi de puissance.

Petit Seth, deviendra grand, mais attention sur la route, les obstacles vont s’accumuler, de vieilles connaissances vont refaire surface. Des alliances inattendues vont être crées. 

 Autant j’avais apprécié le tome 1, autant je suis mitigée sur le tome 2. Dernière page est je sais toujours pas si j’ai aimé. L’écriture est toujours aussi agréable, la suite des aventures de l’oeil du diable vaut le coup, c’est un fait, mais je n’ai pas accroché à plonger en enfer!!! Trop chaud peut etre ! 😂

Et pourtant tout est là, même l’odeur du souffre . Le suspens, les alliances et les mésalliances. L’histoire s’enchaine bien malgré quelques longueurs. mais voilà,  Les personnages n’ont pas réussi à retenir mon attention. je ne ressors pas complètement déçu mais pas pleinement satisfaite.

😈sandrine 👿



Lien amazon : https://amzn.to/2EeUMyG

ou

https://www.editionslivresque.com/product-page/l-oeil-du-diable-tome-2



Chroniques d'un autre monde: L'intégrale de Elodie Morgen

Nombre de pages de l'édition imprimée  :  320 pages Éditeur :  L'Alsacienne Indépendante  Date de parution : 10 février 2020 La bell...